Première visite ? Inscription Connexion | aide
Vous avez 0 nouveaux mails
logo camoo Actualités
Crise aviaire: Les aviculteurs adressent une pétition au Premier Ministre, Philémon Yang
image info


Les aviculteurs souhaitent écouler leurs produits Archives
Ils suggèrent l’ouverture d’un corridor de sécurité pour la distribution des produits non infectés ainsi que le respect du protocole de crise de l’Organisation Mondiale  de la Santé animale.
Après avoir manifesté devant les services du Premier Ministre à Yaoundé, les aviculteurs ont décidé de passer à la vitesse supérieure. En effet, ils ont adressé une pétition au Premier Ministre, Philémon Yang, lundi dernier 27 juin 2016. Initiée par le «Collectif des aviculteurs de l’Ouest», cette pétition est paraphée par 123 aviculteurs, indique Le Messager du mercredi 29 juin 2016.

Les aviculteurs interpellent l’attention du Premier Ministre sur la gestion de la grippe aviaire. Aussi la correspondance signée le 22 juin 2016 appelle à l’institution d’un corridor de sécurité. Il s’agit d’un couloir permettant l’évacuation des produits des fermes non infectées par le virus de la grippe aviaire, vers les marchés. Dans le même temps, les opérateurs de la filière avicole suggèrent la mise en service du marché témoin construit à Yaoundé.

Outre les Départements de la Mifi et du Koung-Khi touchés par l’interdiction de circulation et  de commercialisation des poulets et autres produits avicoles,  le collectif des aviculteurs de la Région de l’Ouest suggèrent que «les six autres Départements de la Région de l’Ouest puisent convoyer leurs cargaisons vers les autres marchés, conformément  aux instructions du Gouverneur de la région de l’Ouest et l’arrêté de son homologue de la Région du Littoral, dans le strict respect de la réglementation en vigueur», souligne le journal.

Selon le quotidien, les aviculteurs souhaitent que soient levées les mesures d’interdictions prononcées par les différentes autorités administratives. Une levée qu’ils espèrent prochaine. Surtout que «les pertes évaluées sont estimées à des centaines de millions de francs CFA», précise un aviculteur, outragé. L’occasion pour ce dernier de mettre en avant le décès de l’un des leurs, qui se serait suicidé ne pouvant plus supporter le poids de cette crise.

 

Source: Cameroon-Info.Net
Donnez une note à cette news
Envoyer votre commentaire
Publie comme
0 Commentaires
Les plus anciens | Les plus récents | Les plus appreciés | Plus commentés
Envoyer votre commentaire