Première visite ? Inscription Connexion | aide
Vous avez 0 nouveaux mails
logo camoo Actualités
Présidentielle au Gabon : Ali Bongo Ondimba réélu avec 49,80% des voix, l’opposition conteste
image info

Ali Bongo Ondimba a été réélu avec 49,80% des suffrages exprimés pour un second mandat de sept ans, a annoncé ce mercredi le ministre de l'Intérieur Pacôme Moubelet-Boubeya. Ils étaient dix candidats à briguer le Palais du bord de mer. Son principal challenger, Jean Ping, a obtenu 48,23%.                                                                                                                 

«Est élu Bongo Ondimba Ali avec 49,80% des voix», a déclaré le ministre de l'Intérieur Pacôme Moubelet-Boubeya, lisant le procès-verbal général établi mercredi 31 août 2016 par la Commission Nationale Electorale Autonome et Permanente (CENAP).

Le president reelu doit sa victoire à la  province du Haut-Ogooué, fief et localité dont le clan Bongo est originaire . Il y remporte 95,46% des voix avec un taux de participation de 99,13%. Pour précision, le taux de participation est de 59,46% avec 356 890 suffrages exprimés, d’après les autorités. Selon la déclaration lue par le ministre de l’Intérieur, Ali Bongo Ondimba recueille 177 722 voix ; Jean Ping 172 128. Soit une différence de 5 592 voix.

 Ces résultats sont contestés par l’opposition.

Dès l’annonce de ce verdict, des affrontements ont déclenché à Libreville, la capitale du Gabon. Alors que le Ministre de l’Intérieur donnait les résultats province par province, des opposants avaient déjà commencé à se rassembler dans les rues de Libreville, scandant notamment «Ping Président» face aux forces de l’ordre, selon un correspondant de Jeune Afrique, sur place.

Au sein du QG de Jean Ping, son entourage, contacté par téléphone, se dit « sous le choc ». Selon des proches de l’ancien patron de l’Union africaine, celui-ci n’avait pas encore décidé d’un éventuel recours devant la Cour constitutionnelle, que son camp estime trop proche du pouvoir.  « Ces résultats sont une insulte au peuple gabonais », réagit le directeur de campagne de Jean Ping, Jean-Gaspard Ntoutoume Ayi, contacté par Jeune Afrique.

Ali Bongo Ondimba a réagi dans un discours retransmis à la télévision nationale. « Je félicite mes compétiteurs dans cette élection qui fut très disputée, forte et démocratique. Même si nous pouvons déplorer des dérives pendant et après la campagne et des tentatives de déstabilisation que nous avons pu, en partie déjouer », a-t-il affirmé.

 

 

Sources: jeune afrique, cameroon-info.net, koaci.com

Donnez une note à cette news
Envoyer votre commentaire
Publie comme
0 Commentaires
Les plus anciens | Les plus récents | Les plus appreciés | Plus commentés
Envoyer votre commentaire