Première visite ? Inscription Connexion | aide
Vous avez 0 nouveaux mails
logo camoo Actualités
Cameroun - Déploiement: Le Rdpc en route 2018
image info

Inédit ! Depuis hier, le Rassemblement démocratique du Peuple Camerounais (Rdpc) organise à la permanence nationale du parti au quartier du Lac, un séminaire national à l’intention des délégations permanentes régionales et des chefs des délégations permanentes départementales du comité central. 237online.com Ledit séminaire qui s’achève ce jour autour du thème « La contribution des délégations permanentes du comité central à l’optimisation des performances du Rdpc » dit long sur les attentes. Au cours de ce conclave auquel prennent part Philémon Yang, le Premier ministre et chef de la délégation départementale du Nord-Ouest, Paul Atanga Nji, Joseph Owona, James Onobiono et plusieurs hauts cadres du parti, Jean-Nkueté, le Secrétaire général du Rdpc s’est voulu clair pendant les échanges. « Le protocole du parti est en train d’être formalisé. 

“Le grand patron ” 
De la même manière, toutes les autres délégations doivent assurer la cohésion», a-t-il répondu

 

aux inquiétudes exprimées par l’honorable Fidelis Nji et le Pr Joseph Owona relativement aux conflits observés sur le terrain lors des événements et de l’immixtion des chefs de délégations politiques dans les activités de la base. Il a poursuivi en ces termes : « Le « grand patron » n’aime pas qu’un ministre ait des problèmes dans sa région. Et nous ne voulons plus des problèmes à la base. Nos adversaires sont à l’affût et ne recherchent que cela. Je me tiens prêt à remplacer ceux qui ne voudraient pas respecter les instructions du parti ». Le Vice-premier ministre Jean-Nkueté a par ailleurs ajouté : « Ceux qui veulent créer le désordre sur le territoire national devront nous trouver solidement implanté », a-t-il martelé. Dans son discours d’ouverture, le Sg du Rdpc a souligné qu’à travers la formation politique des militants, il est question, entre autres, de permettre aux militants de soutenir plus efficacement le gouvernement, afin de l’aider à faire face aux défis qui se dressent sur le chemin de l’émergence de notre pays ; de garantir au président national, président de la République, des perspectives toujours plus stables, afin qu’il soit bien compris de tous, à l’intérieur comme à l’extérieur, que, le Cameroun et le peuple camerounais, comme chaque pays et son peuple, portent des valeurs et une identité qui leur sont propres ; de « veiller mieux que par le passé, à l’expression d’un suffrage de qualité ». Hier mardi 13 décembre 2016, Ibrahim Talba Malla (Secrétaire à l’organisation), Paul Célestin Ndembiyembé (secrétaire à la formation politique et à la prospective), Elvis Ngolle Ngolle (ancien ministre, membre du comité central et coordonnateur de l’Académie), Bénoît Ndong Soumhet (Conseiller) ont respectivement exposé sur l’organisation générale du parti depuis le troisième Congrès ordinaire, les rôles spécifiques des délégations permanentes du Comité central, les relations entre le secrétariat général du Comité central et ses délégations permanentes, les relations entre délégations permanentes régionales et les délégations départementales du Comité central. 

Le pari de l’humilité 
Paul Célestin Ndembiyembé ; quand, à lui a reconnu qu’il y a des délégations départementales où les militants ne se parlent pas avant d’inviter les uns et les autres à un peu d’humilité. Reprenant le président national du Rdpc, Paul Biya, il a affirmé que « Le Rdpc n’est pas seulement une machine électorale. Le rôle majeur est de veiller à l’atteinte des objectifs globaux du parti, à l’atteinte des résultats mais surtout vous devez éviter le moindre recul. L’enjeu est de contrôler politiquement tout le territoire national ». Bénoît Ndong Soumhet a dans son exposé martelé que les chefs de délégations permanentes ont des missions d’accompagnements, ils ne doivent pas se comporter comme des potentats. Approché à la fin des travaux et interrogé sur le contexte desdits travaux, Elvis Ngolle Ngolle a affirmé que « Rien n’est précipité. Depuis un an, nous travaillons sur ce projet. C’est un travail de conception et programmation ». A la question de savoir si l’objectif n’est pas la présidentielle de 2018, il a indiqué que « Ce n’est pas interdit ! Cela ne nous pose aucun problème. Préparer les échéances, c’est le quotidien de chaque parti politique. Nous n’avons aucun problème à propos ». Dans l’après-midi, les travaux ont essentiellement porté sur les relations entre les délégations permanentes régionales et les structures extérieures du parti, les tâches spécifiques des chargés de mission et les relations entre les chefs de missions diplomatiques à l’étranger et les responsables du Rdpc. Ce séminaire qui coïncide avec le démarrage effectif des activités du Secrétariat à la formation politique et à la prospective, et la tenue de la première session de l’Académie du Rdpc est en réalité la résultante des principales résolutions du troisième congrès ordinaire, qui visait à faire de la formation politique des militants, la pierre angulaire et le moteur de la nouvelle dynamique du parti. Ce matin, le Dgsn, le Mindef, le Minadt, le Minfi et le Minepat sont attendus et exposeront sur la sécurité nationale et le maintien de la paix dans le contexte actuel au Cameroun, la contribution du Rdpc dans la défense nationale, le rôle du Minadt dans l’encadrement des élections, la protection de l’état civil, la gestion des finances publiques et les relations entre le Minfi et les responsables du Rdpc, la gestion du budget d’investissement public et la dynamique Rdpc.

HMO

Donnez une note à cette news
Envoyer votre commentaire
Publie comme
0 Commentaires
Les plus anciens | Les plus récents | Les plus appreciés | Plus commentés
Envoyer votre commentaire