Première visite ? Inscription Connexion | aide
Vous avez 0 nouveaux mails
logo camoo Actualités
Cameroun: Une réunion du parti de Maurice Kamto autorisée, puis interdite à Yaoundé
image info

La réunion du MRC (Mouvement pour la Renaissance du Cameroun) qui devait se tenir ce matin à Yaoundé n’a pas eu lieu. Elle avait pourtant été autorisée le 22 décembre par le sous-préfet de l’arrondissement de Yaoundé 6ème, Appolinaire Dama Mvondo. Ladite manifestation devait  avoir lieu le 27 décembre 2015 de 12 heures à 17 heures à l’esplanade de l’ancienne sous-préfecture de Yaoundé 6ème.  

Mais le jour-j les militants et sympathisants du MRC ont été surpris de constater que leur réunion était interdite. En effet, dans une autre correspondance datée du  27 décembre et dont l’objet est « interdiction d’une manifestation publique », le chef de terre expliquait son revirement en ces termes : « mon attention a été attirée par le fait que l’objet pour lequel mon autorisation de manifestation publique N° 153/J06/06/BAPP du 22 décembre 2015 vous a été délivrée et qui consiste à remettre des parchemins à vos collaborateurs de l’arrondissement de Yaoundé VI a été changé par votre communiqué diffusé dans les médias et qui non seulement insinue que le président national  préside un meeting le dimanche 27 décembre 2015 à Biyem-Assi, au lieu dit Rond Point Express, mais aussi précise que l’objet de cette rencontre est de constituer une osmose entre le sommet et les militants de base et davantage de les entretenir sur les prochaines échéances électorales ».  Dans la chute  de sa lettre, le sous-préfet de Yaoundé 6ème conclut que le représentant local du MRC a trompé  les autorités sur l’objet ou les conditions de la réunion et de ce fait proclame l’interdiction du meeting annoncé. Au moment où nous rédigions ces lignes le MRC n’avait pas encore réagi.

 

Source: Info.Net
Donnez une note à cette news
Envoyer votre commentaire
Publie comme
0 Commentaires
Les plus anciens | Les plus récents | Les plus appreciés | Plus commentés
Envoyer votre commentaire