Première visite ? Inscription Connexion | aide
Vous avez 0 nouveaux mails
logo camoo Actualités
Energie : la Banque mondiale veut financer le transport d’électricité au cameroun
image info

La banque mondiale envisage soutenir financièrement et techniquement le Cameroun dans la réalisation d’un vaste programme de développement du réseau de transport d’électricité.

La Banque mondiale va aider le Cameroun à développer son réseau hydroélectrique dans les dix prochaines années. L’institution financière internationale a annoncé le 4 novembre dernier qu’elle octroiera des financements et aussi un accompagnement technique au Cameroun pour la réalisation de quelques grands projets énergétiques en vue. Parmi les projets visés, figure le projet d’hydroélectricité de Lom Pangar dont la partie barrage arrive en fin de construction. A ce sujet, Stephan Garnier, le chargé de projet principal du secteur hydroélectrique au Cameroun se dit satisfait de ce que ce barrage parvient déjà à stocquer les 6 milliards de mètre cube d’eau pour lesquels il a été construit .

« Le 3 novembre 2016, le barrage hydroélectrique de Lom Pangar a atteint 6 milliards de m3 d’eau sur les 6,3 milliards de m3 d’eau qu’elle devait stocquer. A partir du 8 novembre, l’eau qui rentrera dans le barrage sera restitué dans la Sanaga, jusqu’à l’étiage, et ce jusqu’à ce que le débit sur la Sanaga commence à baisser », a fait savoir l’expert de la Banque mondiale tout en annonçant les grandes lignes de ce projet pour les années à venir. « Dès 2017 le Projet Lom Pangar fera des bénéfices encore plus grands, que ceux des centrales de Songloulou et d’Edéa, et cela va significativement améliorer le service en matière d’électricité. Grâce au projet Lom Pangar, le potentiel hydroélectrique sur la Sanaga va se développer de manière plus rentable et ceux grâce aux 6 milliards de m3 d’eau qui seront stocquées tous les ans et qui permettront aux barrages existants de se remplir et non plus de ce vider comme cela se faisait par le passé », explique Stephan Garnier.

A côté de Lom Pangar, l’Etat a également demandé à la Banque mondiale de l’accompagner dans le développement de son réseau de transport d’électricité. « Le Cameroun va mettre en oeuvre au cours de cette année et ce jusqu’en 2020 un programme de développement de son réseau de transport d’électricité. La Banque mondiale va financer à peu près 25 % de ce programme, soit 280 à 300 millions de dollars d’investissement, et d’autres entités propres vont également se mobiliser pour financer ce programme qui a déjà été négocié à Washington il y a trois semaines avec le gouvernement camerounais et les membres de la Société nationale de transport de l’électricité (Sonatrel) », poursuit le chargé de projet principal du secteur hydroélectrique au Cameroun.

Tout en présentant les avantages de ce programme qui va s’étaler sur cinq ans, Stephan Garnier précise tout au moins qu’un conseil d’administration est annoncé en décembre prochain pour statuer sur ce programme. « Avec ce programme, le Cameroun aura un réseau de transport un peu plus moderne, avec une capacité de transit qui aura doublée par rapport à la capacité de transit actuelle, et cela devrait permettre de réduire les incidents qui sont vécues actuellement sur les réseaux de transport. Par ailleurs, toutes les études préparatoires de ce projet ont déjà été faites et il passera au conseil d’administration en décembre prochain », renchérit - il.

 

Source: Newsducamer

Donnez une note à cette news
Envoyer votre commentaire
Publie comme
0 Commentaires
Les plus anciens | Les plus récents | Les plus appreciés | Plus commentés
Envoyer votre commentaire